MOT DU PRÉSIDENT

A l’heure où les collectivités territoriales s’affirment comme des acteurs clés de développement local. le Conseil de la Préfecture Oujda Angad doté  de nouvelles attributions, prévues dans la loi n°112-14  relative aux préfectures et provinces et avec l’accompagnement effectif du Ministère de l’Intérieur et des autorités locales, intervient  dans le cadre du processus de  la mise en place d’une bonne gouvernance  territoriale  basée sur la participation  et la proximité. Désormais, les priorités du conseil de la préfecture sont orientées vers les préoccupations touchant directement la vie quotidienne  des citoyens dans le domaine développement économique, social et culturel en général et l’aménagement du territoire.

Ce choix constitue l’axe essentiel et primordial des actions futures du conseil préfectoral, et partant, notre conseil adopte des approches participatives et territoriales en vue de relancer  une dynamique nouvelle, en faveur du développement,  et ce en donnant un nouveau élan à l’initiative préfectoral et local dans un cadre de travail caractérisé par la complémentarité, la solidarité, le partenariat  et l’exploitation  rationnelle des occasions  offertes , ainsi qu’une coordination efficace des efforts des intervenants, en vue de réduire les disparités entre les communes et lutter contre la pauvreté et la précarité.

La stratégie de développement prévue par le conseil, durant son mandat, revêt une dimension stratégique , elle devient alors une exigence qui doit se traduire par un plan d’action pluriannuel de développement sur lequel les élus, les services extérieurs de l’Etat  et les structures associatives  devront se concerter  et s’engager,  en vue d’en assurer,  dans le cadre de la convergence, les conditions d’efficacité, d’efficience et de qualité liées à la réalisation du développement durable de l’ensemble du territoire de la préfecture.

HICHAM ESSGHIR

Cet article est également disponible en : Arabe